Retour au blogue

Vêtements de motoneige à la fine pointe de l’industrie : la technologie Sympatex

Si on vous demande de nommer les trois premiers mots qui vous viennent à l’esprit lorsque vous pensez à des vêtements de motoneige, il y a fort à parier que la réponse soit : à l’épreuve du vent, à l’épreuve de l’eau et respirants. Nous le savons tous, ces trois caractéristiques sont vraiment essentielles à tout vêtement de motoneige, mais qu’est-ce qui rend un vêtement vraiment supérieur?

Comme toutes les affirmations marketing, ces trois caractéristiques doivent être quantifiées pour apparaître sur l’étiquette d’un vêtement et pour être publicisées. La technologie Sympatex utilisée dans la création des vêtements Ski-Doo fait partie des différentes façons de satisfaire aux normes de l’industrie. Il existe une multitude de bons vêtements de motoneige qui répondent à ces normes, mais dans le cas des vêtements de qualité supérieure, les mesures définies par l’industrie n’ont servi que de départ pour la recherche et le développement. Les vêtements de qualité supérieure ne se contentent pas de simplement répondre à vos besoins : ils visent à vous offrir la meilleure expérience de motoneige qui soit.

Comment le Sympatex y arrive-t-il? Jetons un coup d’œil sur ses différentes caractéristiques, en commençant par l’imperméabilité. La norme européenne d’imperméabilité (la norme EN 343 puisque les matériaux en Sympatex sont élaborés en Allemagne) stipule que le matériau doit pouvoir résister à la pression d’une colonne d’eau de 1 300 mm.

Ce que cela signifie? Pour pouvoir comparer, imaginons un motoneigiste de plus ou moins 60 kg qui s’agenouille sur une surface humide (sur la neige, par exemple). Il produira la même pression qu’une colonne d’eau d’environ 13 000 mm. Le résultat est décevant si vous avez acheté des vêtements qui se contentent de respecter la norme plutôt que de s’en servir comme point de départ! Les motoneigistes qui choisissent le Sympatex sont propriétaires de vêtements capables de résister à la pression d’une colonne d’eau de plus de 45 000 mm!

Comment? Ce sont des vêtements soumis à un système de tests en situation de pluie continue pendant trois heures dans une chambre d’eau appelée EDGAR (Enhanced Dynamic Garment Rain Tester). Et ça ne s’arrête pas là! Ils sont également testés dans plusieurs chambres pour vérifier le degré d’intrusion de l’eau sous différents angles. Il suffit de s’imaginer en motoneige en pleine tempête de grésil, ou dans le genre de pluie qui gèle instantanément sur vos lunettes pour voir l’utilité d’une telle protection. 

Pour en savoir plus sur l’imperméabilité du Sympatex, vous pouvez consulter le site Web de Sympatex.

La respirabilité des vêtements de motoneige est extrêmement importante pour répondre aux besoins de la conduite active des motoneigistes d’aujourd’hui. La plupart des motoneigistes savent que la respirabilité décrit la capacité d’une membrane à évacuer l’humidité (la transpiration) vers l’extérieur du vêtement. La question à un million de dollars, c’est de savoir comment un vêtement si hautement imperméable de l’extérieur peut laisser sortir l’humidité intérieure.

Rappelez-vous les cours de sciences de votre primaire, ceux qui expliquaient comment l’eau se transforme en gaz (en vapeur). Le Sympatex est considéré comme un matériau non poreux qui ne laisse pas passer les gouttes d’eau. D’autre part, la structure du SympaTex est dotée de molécules qui favorisent l’évaporation et le mouvement de la vapeur vers l’extérieur du vêtement.

Une élégante façon scientifique de dire que les manteaux de motoneige en Sympatex agissent comme une éponge qui aspire la vapeur de votre corps, mais en l’évacuant vers l’extérieur au lieu de la conserver et de devenir plus lourd.

Encore une fois, il existe une norme pour mesurer la respirabilité. Les vêtements réputés comme étant respirants sont normalement évalués à l’aide de l’échelle RET de résistance à la vapeur d’eau. On leur accorde une note entre 0 et 20, selon laquelle une valeur supérieure à 20 indique une respirabilité insuffisante, et une valeur inférieure à 6 indique une respirabilité supérieure. Le taux de transmission de la vapeur d’eau du Sympatex, mesuré à 35 g/m²/24 h, est équivalent à une note de 0,5 sur l’échelle RET. En termes clairs, ça signifie que les vêtements en Sympatex vous évitent de geler en évacuant admirablement bien la vapeur d’eau que produit votre corps.

Les vêtements en Sympatex offrent une résistance au vent de 100 % selon la norme de détermination de la perméabilité à l’air des tissus DIN EN ISO 9237. Autrement dit, un mètre carré de membrane Sympatex laisse passer une quantité de zéro litre d’air par seconde. C’est exact. Absolument aucun effet refroidissant causé par le vent, ce phénomène qui fait que la température ressentie est beaucoup plus froide que la température réelle – et qui peut ruiner votre randonnée.

Combinez toutes ces technologies et ces tests à un design et une allure qui se démarquent, comme vous, et tout ce qui reste à vérifier, c’est la durabilité. En plus des tests rigoureux que nous avons mentionnés, les vêtements en Sympatex sont vérifiés, étirés, égratignés, frottés et tordus dans tous les sens imaginables. En fait, les vêtements en Sympatex s’étirent jusqu’à 300 % sans diminuer leurs caractéristiques si importantes pour les motoneigistes! Sans oublier la garantie à vie qui couvre tous les vêtements Ski-Doo en Sympatex. Vous pouvez ainsi accorder toute votre attention à votre conduite!