radiopradiovsharetoolundohidexoxpxvc1pc2pc3pc4pc5pc6pc7pc8pc9pc0pc1vc2vc3vc4vc5vc6vc7vc8vc9vc0varrowoarrowvbackbackarrowboxpboxvcalculccheckoccheckpccheckvcerclepcerclevcheckocheckpcheckvcloseoclosepclosevquoteemailexpandviewinfolocationovalepovalev paral pinplusopluspplusvprintradioorightangleleftangledownloadspeceyeviewcreditpaymentfacebooktwitterinstagramyoutubecbackarrowoprintoshareowarningeditwrenchpinmaplocalizationchelpcalfullocvalideocclearocdeleteocaddocremoveocinfoodeletetwarningocalemptyocemailocfacebookoctwitterocfacebookpcinstagrampctwitterpcyoutubepgrid3x3twarningppdfthreesixtyarrow-blackarrow-whiteplay-btnfiltersearchextlinksquare

Ville natale : Sicamous, Colombie-Britannique

Motoneige Actuelle : Summit X avec ensemble Expert


Passion : Depuis la première moto que m’a achetée mon père à l’âge de trois ans, j’ai toujours été passionné par la course de moto hors route/MX/Hard-Enduro. Il m’a inscrit à ma première compétition à l’âge de neuf ans, et il m’a emmené à Tulsa en 1994 pour participer à mes premiers ISDE (International Six Day Enduro). Les compétitions et les randonnées de moto ont été une activité familiale vraiment amusante pendant des décennies. J’ai beaucoup appris de ma mère et de mon père pendant ces premières années de compétition. Au cours des 25 dernières années, j’ai rassemblé une belle collection de motocyclettes, et certaines personnes comparent ma passion à un comportement compulsif. Je possède quelques motos Grand Prix 2 temps de collection qui sont toujours amusantes à conduire. J’aime aussi monter et conduire de vieux camions Hot Rod. Mon préféré est toujours le Chevy Short Box 1978 que j’ai monté à l’âge de 18 ans. Et mon Ford Roush Supercharged 1970 n’est pas mal non plus. Mais je soupçonne que le Ford 1968 avec un Aerocharger de la série Twin 66 sur moteur Coyote 5.0 va être un défi très divertissant!!! Hmm….

Terrain de jeu : Nous sommes chanceux au CKMP. Géographiquement, on peut choisir parmi 30 destinations de motoneige, toutes situées à moins de 30 minutes, et, peu importe la neige et la température, on peut trouver toutes sortes de terrains avec des caractéristiques variées pour avoir du plaisir. Les nouvelles motoneiges Summit sont tellement remarquables, j’ai vraiment beaucoup de plaisir dans les secteurs très ardus, dans les arbres, là où les lois de la physique et mon imagination sont mises à défi. 

Vêtements : J’aime porter la salopette Helium 50 et le manteau Helium 30. Il m’a fallu des années pour trouver la recette parfaite de couches de vêtements pour être confortable toute la journée et éliminer la buée dans les lunettes. J’utilise cette recette depuis 20 ans. Je porte aussi les gants Mountain de Ski-Doo – en réalité, tous les guides du CKMP portent ces gants, parce qu’ils sont vraiment faits pour notre environnement. Je porte encore les mêmes lunettes Oakley que je portais dans le temps de la Blair Morgan Racing Team (j’ai encore une douzaine de montures et je suis rendu à mes 20 dernières lentilles, environ!).

Boulot régulier : Il y a deux vies, j’étais mécanicien de motocyclettes au concessionnaire de mes parents. J’ai ensuite passé sept années à courir sur les circuits professionnels avec Blair Morgan et, depuis 2008, je travaille au CKMP. Par contre… on me dit que tout ce que je fais au CKMP, c’est de donner des listes de tâches assommantes et impossibles à mes employés, des tâches qu’ils finissent toujours par réussir à accomplir.

Le plus grand plaisir en motoneige : La saison de snocross 2005, sans aucun doute. Les motoneiges Ski-Doo 800 Open Mod se conduisaient comme un bâton de dynamite contrôlé par un accélérateur et un frein. C’était la dernière année des vrais monstres du snocross, et il n’a vraiment rien qui s’y compare. La réponse de l’accélérateur était si rapide qu’une inattention pouvait vous mettre immédiatement en difficulté et vous faire apprendre une dure leçon. Et pour la conduite hors piste, on dirait qu’il y a toujours une nouveauté qui surpasse l’année précédente.