radiopradiovsharetoolundohidexoxpxvc1pc2pc3pc4pc5pc6pc7pc8pc9pc0pc1vc2vc3vc4vc5vc6vc7vc8vc9vc0varrowoarrowvbackbackarrowboxpboxvcalculccheckoccheckpccheckvcerclepcerclevcheckocheckpcheckvcloseoclosepclosevquoteemailexpandviewinfolocationovalepovalev paral pinplusopluspplusvprintradioorightangleleftangledownloadspeceyeviewcreditpaymentfacebooktwitterinstagramyoutubecbackarrowoprintoshareowarningeditwrenchpinmaplocalizationchelpcalfullocvalideocclearocdeleteocaddocremoveocinfoodeletetwarningocalemptyocemailocfacebookoctwitterocfacebookpcinstagrampctwitterpcyoutubepgrid3x3twarningppdfthreesixtyarrow-blackarrow-whiteplay-btnfiltersearchextlinksquare
Obtenez la livraison gratuite pour toute commande de plus de 100$ (des conditions peuvent s’appliquer). La livraison gratuite n’est pas offerte dans les régions éloignées.
Retour à Zone Ski-Doo

Comment bien préparer sa motoneige pour la saison.

Conseils de l’expert hors piste Jeremy Mercier

L’air se rafraîchit, les feuilles changent de couleur et vous tombez sur les nerfs de votre conjointe à force de tourner en rond. Pourquoi ne pas profiter du moment pour sortir votre motoneige du garage pour lui donner tout l’amour dont elle a besoin avant les premiers flocons? Voici la liste de vérification que je vous propose pour vous assurer que votre motoneige sera prête pour une nouvelle saison de cette sensation « tellement Ski-Doo »!

 

1. Vérifiez et nettoyez les courroies et les poulies.

Je commence par enlever le couvercle de courroie pour nettoyer ma poulie. J’enlève la poussière de la courroie avec de l’air comprimé, et j’utilise le nettoyant pour freins et pièces XPS avec un tampon à récurer non abrasif pour nettoyer les ailettes. Habituellement, je remplace la courroie au début de l’hiver pour commencer la saison du bon pied (elle peut servir de courroie de rechange si elle est encore en bon état).

Conseil d’expert : Au moment d’installer la nouvelle courroie ou de régler la tension de la courroie existante, assurez-vous de placer la partie la plus basse des dents sur la surface externe de la courroie d’entraînement, en vous assurant qu’elle est alignée avec le bord de la poulie menée. La tension de la courroie et la propreté de la poulie sont essentielles pour obtenir un régime moteur optimal.

2. Vérifiez votre batterie. Resserrez vos bougies.

Ce n’est pas un problème pour moi, car mes motoneiges de montagne sont toujours équipées du démarreur SHOT de Ski-Doo qui fonctionne sans batterie. Mais pour les motoneigistes qui utilisent un démarreur électrique, il est important de tester la batterie pour vérifier si elle est encore bonne, et la changer si nécessaire.

 

 

3. Vérifiez la tension de la chenille. 

Commencez par relever l’arrière de la motoneige. Il vous faudra ensuite utiliser une jauge de tension (disponible pour environ 20 $ dans la plupart des magasins de pièces automobiles). Cherchez à obtenir 3,2 cm (1,25 po) avec une tension de 7,26 kg (16 lb) au centre de la chenille. Personnellement, je préfère que ma chenille soit plus tendue que moins tendue. Si votre chenille ne respecte pas ces paramètres, desserrez l’essieu arrière et ajustez la tension. Resserrez ensuite l’essieu arrière et faites tourner la chenille quelques fois pour vous assurer qu’elle est bien centrée.

 

4. Vérifiez votre chenille

Regardez s’il y a des déchirures, des parties arrachées, etc. Si vous avez ajouté des crampons à votre chenille, vérifiez si des crampons manquent ou si des renforts sont endommagés. C’est aussi le moment idéal pour changer la chenille au besoin.

 

5. Vérifiez vos glissières.

Pendant que vous inspectez votre chenille, prenez le temps de jeter un coup d’œil à vos glissières. Vérifiez la ligne d’usure visible sur toute la longueur, et si les glissières semblent être usées, n’hésitez pas à les remplacer. Si vous êtes comme moi, il est probable que vous sortirez votre machine dès les premiers flocons pour vous amuser dans des conditions loin d’être idéales. Cette étape est primordiale pour ne pas briser vos glissières et endommager vos rails, qui sont beaucoup plus difficiles à remplacer.

 

6. Inspectez vos roues de support et vos roulements.

Remplacer les roues de support et les roulements se fait facilement et peut vous éviter beaucoup de soucis. Changez-les au besoin.

 

7. Vérifiez la suspension arrière.

Assurez-vous que la suspension n’est pas endommagée et qu’elle est réglée à votre goût. C’est également le moment idéal pour préparer les graisseurs avec une graisse d’hiver et de vérifier si les amortisseurs sont abîmés.

 

8. Vérifiez vos lisses.

Comme je suis né dans le Midwest, la performance en sentier est particulièrement importante pour moi! Des lisses de carbure neuves font toute la différence pour prendre les premiers virages de la saison.

 

9. Assurez-vous que votre bloc d’élévation est bien aligné avec le guidon

Un bloc d’élévation à la bonne hauteur et bien aligné améliore la sensation de conduite et la maniabilité. Prenez le temps d’ajuster tous les contrôles selon vos préférences.

 

10. Vérifiez la tension du carter de chaîne

C’est facile à vérifier. J’applique le frein de stationnement et j’agite la poulie. Si elle bouge de plus de 1,3 cm, j’ajuste la tension. Consultez le manuel pour en savoir plus. L’essentiel, c’est d’ajuster la tension pour qu’elle cesse de bouger, mais sans trop l’augmenter. L’automne est aussi le moment idéal pour rafraîchir l’huile de votre carter de chaîne si vous ne l’avez pas fait au printemps dernier.

 

11. Assurez-vous qu’il n’y a aucune fuite, et faites le plein de tous les fluides.

Pas besoin d’en dire plus. Consultez le manuel pour vous assurer de vérifier tous les fluides, et faites le plein ou changez-les au besoin. N’oubliez pas de faire le plein d’huile (moteurs 2 temps) ou de changer l’huile (moteurs 4 temps)!

 

12. Soins beauté

Pour terminer, profitez de l’occasion pour polir votre bébé et lui redonner une allure neuve!

TÉLÉCHARGEZ LA VERSION IMPRIMABLE ICI